La mémoire

Mémoire et alimentation

 


http://www.lamemoire.fr/clear.gif

Manger des légumes pour ralentir le vieillissement cérébral

 

 

 

Une grande étude menée pendant six ans sur des personnes âgées de 65 ans et plus, par l'Université médicale Rush de Chicago (Michigan), publiée récemment dans la revue spécialisée « Neurology », semble montrer que la consommation régulière de légumes peut retarder le déclin mental associé au vieillissement.

Au vu des résultats de cette étude, il semblerait que les bienfaits des primeurs soient une nouvelle fois confirmés. Ainsi, après ces six années de suivi, il a été constaté que les seniors qui consommaient plus de deux portions* de légumes par jour étaient cinq à six fois plus « jeunes » que les autres qui n'en consommaient que de petites quantités, voire pas du tout.

En réalité, au fil du temps, les médecins ont remarqué que les performances intellectuelles diminuaient tout de même avec le temps, mais que ce déclin était moins important chez les consommateurs réguliers de légumes.

Afin de parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont procédé à des tests cognitifs à trois reprises au cours de ces six années. Ces épreuves comprenaient notamment l'évaluation de la mémoire à court terme et à long terme.

Parmi les légumes les plus efficaces, citons les épinards, le chou frisé ou les feuilles de choux. Ces derniers possèdent une forte teneur en vitamine E, un antioxydant qui permet de combattre les toxines. .../...

D'autre part, comme le souligne l'auteur de cette étude Martha Clare Morris, la consommation de légumes est bien souvent accompagnée d'huile. Or, ces graisses permettent à l'organisme de mieux assimiler la vitamine E.

Mme Morris souligne cependant qu'il est encore trop tôt pour affirmer avec certitude que les légumes préservent le cerveau du déclin cognitif. « Mais c'est encourageant. On sait déjà que les légumes protègent contre les maladies chroniques. Voici une raison supplémentaire d'en consommer » indique-t-elle.

Notre cerveau ne représente que 2% de notre poids, mais il consomme approximativement 1/4 de l'oxygène respiré.
Les spécialistes sont formels, quarante (40) substances différentes sont indispensables à son fonctionnement : vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides aminés, acides gras....


Les carburants des neurones :


Glucose (sucre) : le carburant de la mémoire, présent dans le pain, les biscottes, le riz, les pommes de terre, les pâtes

Protéines et lipides : viandes, poisson, œufs, produits laitiers

Acides gras poly insaturés : huile de colza, noix, soja, thon, saumon

Atouts de la mémoire : vitamines du groupe B (B2, B3, B, B9, B12) indispensables à la mémorisation. Notre corps a besoin de ces aliments pour maintenir ses facultés au niveau optimal. Ils aident à transformer les aliments en énergie intellectuelle, à réparer et fabriquer les tissus cérébraux. Le meilleur moyen pour absorber suffisamment de vitamines du groupe B est de manger des aliments à base de céréales vitaminées. Une portion de 100 g de spaghettis à la sauce tomate, contient 0,07 mg de thiamine et 0,6 mg de niacine. La viande est aussi une bonne source de ces nutriments. Un filet de porc de 85g fournit 0,8mg de thiamine (53% de l’apport journalier). La même quantité de blanc de poulet apporte 12 mg de niacine (60% de l’AJ). Pour la vitamine B6 et B 12, le corps a plus de mal à les absorber après 55 ans, il est donc judicieux de veiller à absorber davantage de ces deux nutriments. La vitamine B6 se trouve dans : les pommes de terre au four, les bananes, les pois chiches et la dinde. Une pomme de terre cuite au four apporte 20% de l’apport journalier et 35% pour une banane. La vitamine B12 se trouve dans la viande et les fruits de mer. Une portion de bœuf de 85g apporte le tiers de l’AJ.

 

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Ce site est listé dans la catégorie Médecine alternative : Naturopathie de l'annuaire Actualité du référencement et Dictionnaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site