Définition

Selon le docteur jean Valnet(un des plus grand spécialiste de la médecine par les plantes), l'aromathérapie est capable de résultats qu'aucune thérapeutique moderne ne saurait obtenir.

L'exemple des cystites est significatif.Beaucoup de malades , que des mois ou des années de traitements par les antibiotiques n'ont pu guérir, l'ont été par les essences aromatiques, le magnésium et la reconstituion de leur flore intestinale.

Oubliées pendant de nombreuses années, les essences aromatiques sont, pour de nombreux chercheurs, des vedettes en matière thérapeutique.

Les essences sont des produits volatils et odorants qu’on retire des végétaux soit par distillation à la vapeur, soit par expression, soit par incision du végétal ou bien parfois par séparation à l’aide de la chaleur ou par solvants soit encore par enfleurage.

Un certain nombre de ces huiles essentielles figurent dans les pharmacopées mondiales. Les essences se distinguent des huiles grasses qui sont fixes et tachent le papier d’une manière permanente, en ce sens qu’elles se volatilisent par la chaleur et que leur tache sur le papier est passagère.

Autrefois considérées comme des espèces définies, les essences livrent peu à peu leur secret depuis l’avènement de la chimie organique à la fin du XIXème siècle.

Généralement incolores, il en est de colorées : en rougeâtre (cannelle), en bleu (essence de camomille), en vert (absinthe)

Les essences sont solubles dans l’alcool, l’éther, les huiles fixes, insolubles dans l’eau à laquelle elles communiquent leur odeur. Leur point d’ébullition varie de 160° à 240° et leur densité de 0,759 à 1,096.

Elles dissolvent les graisses, l’iode, le soufre, le phosphore. Elles réduisent certains sels.

 

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Ce site est listé dans la catégorie Médecine alternative : Naturopathie de l'annuaire Actualité du référencement et Dictionnaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site